Mount

De Banane Atomic
Aller à la navigationAller à la recherche

Commandes

Bash.svg
# info sur les partitions déjà montées
mount

# test si /media/xxx est déjà monté avant de le monter
mountpoint -q '/media/xxx' || mount '/media/xxx'

-t type

Permet de préciser le type de système de fichier à monter.

système de fichier type
CD / DVD iso9660
Réseau cifs
NTFS ntfs
WebDAV davfs

device

Ils se trouvent dans /dev et se nomment sd[a-z][1-9]

Options

Option
nodev Ne pas interpréter les fichiers spéciaux de périphériques présents sur le système de fichiers.
noexec Ne pas permettre l'exécution de fichiers binaires sur le système de fichiers monté.
nosuid Ne pas tenir compte des bits Set-UID ou Set-GID.
ro Montage du système en lecture seule.
user Autorise n'importe quel utilisateur à monter le système de fichiers.
Implique noexec, nosuid, nodev à moins qu'ils ne soient forcés.
uid=value, gid=value Positionner le propriétaire et le groupe de la racine du système de fichiers. Par défaut: uid=gid=0
setuid=value, setgid=value Positionner le propriétaire et le groupe de tous les fichiers du système.
Si value n'est pas spécifié c'est l'utilisateur et le groupe courant qui est utilisé.
mode=valeur Fixer le mode d'accès à tous les fichiers au mode valeur & 0777 sans s'occuper de leurs permissions originales.
file_mode=valeur, dir_mode=valeur Fixer le mode d'accès des fichiers et des dossiers.
auto / noauto Monter au démarrage ou lors de la commande mount -a
noauto, x-systemd.automount Ne pas monter au démarrage mais à la demande
Utile pour les système de fichiers distant
defaults Équivalent de rw, suid, dev, exec, auto, nouser, async

ext4

Option
relatime modifie la date d’accès au fichier (donc écrit sur le disque) seulement quand le fichier est modifié (donc pas quand il est juste lu)
noatime ne modifie jamais la date d’accès au fichier (ni lors de la lecture, ni lors de l'écriture)
Bash.svg
# dooner un label à la partition
e2label /dev/XXX <label>
# e2label est dans le paquet e2fsprogs

NTFS

Bash.svg
pacman -S ntfs-3g

mount -t ntfs-3g -o dmask=022,fmask=133,ro /dev/sdxx /media/xxx

# donner un label à la partition
ntfslabel /dev/XXX <label>
Option
umask définit les droits des fichiers et dossiers. 0022 → 755
dmask définit les droits des dossiers et dossiers. 022 → 755
fmask définit les droits des fichiers et dossiers. 133 → 644

$MFTMirr does not match $MFT

Bash.svg
sudo ntfsfix /dev/partitionName

Montage automatique des clés usb avec udisks2

Par défaut, udisks2 monte les clés usb dans le dossier /run/media/$USER/. Pour qu'il les monte dans le dossier /media, ajoutez la règle suivante:

/etc/udev/rules.d/99-udisks2.rules
# UDISKS_FILESYSTEM_SHARED
# ==1: mount filesystem to a shared directory (/media/VolumeName)
# ==0: mount filesystem to a private directory (/run/media/$USER/VolumeName)
# See udisks(8)
ENV{ID_FS_USAGE}=="filesystem|other|crypto", ENV{UDISKS_FILESYSTEM_SHARED}="1"

Masquer des partitions dans le gestionnaire de fichiers

/etc/udev/rules.d/99-hide-disks.rules
KERNEL=="sdxy", ENV{UDISKS_IGNORE}="1"
Ne fonctionne pas avec les partitions montées dans /media.

bind

Permet de monter un dossier dans le dossier d'une autre partition. Exemple: monter /media/data/.opt dans /opt

Bash.svg
# /opt doit être vide
mount -o bind /media/data/.opt /opt
/etc/fstab
/media/data/.opt    /opt    none    bind    0    0

fstab

Bash.svg
# monter une entrée spécifique de /etc/fstab
mount [file system] ou [mountpoint]

# monter tous les systèmes de fichiers de /etc/fstab qui n'ont pas l'option noauto
mount -a

# remonter une partition déjà montée, après avoir modifié fstab
mount [mount-point] -o remount

Network File System et SystemD automount

Le réseau n'est pas toujours prêt lors du démarrage, ce qui peut empêcher le système de fichiers de se monter, voir causer une erreur.
Pour éviter cela, on monte le système de fichiers au besoin et pas au démarrage.

/etc/fstab
remote_file_system    /mnt/point_de_montage    nfs_type    noauto,x-systemd.automount,...    0    0

Utiliser les UUID

Bash.svg
# obtenir les UUID
lsblk -f
blkid
ls -l /dev/disk/by-uuid/
ls -l /dev/disk/by-partlabel/
ls -l /dev/disk/by-partuuid/
/etc/fstab
# UUID=82ced4e9-0c71-453a-be04-427154bb20a5
/dev/sda4					/         	ext4      	rw,relatime,data=ordered	0 1

# /dev/sda4
UUID=82ced4e9-0c71-453a-be04-427154bb20a5	/         	ext4      	rw,relatime,data=ordered	0 1

Persistent block device naming

Les UUID sont stockés dans la partition et perdus lors d'un formatage de la partition.
Les PARTUUID (spécifique aux partitions GPT) ne sont pas stockés dans la partition, celle-ci peut donc être formatée sans changer de PARTUUID.

pass

Ordre dans lequel les partitions sont vérifiées par fsck:

  • 1 → root
  • 2 → les autres
  • 0 → pas de vérification

SSD et TRIM

Bash.svg
# vérifier le support de TRIM
sudo hdparm -I /dev/sdX | grep TRIM

Ajouter l'option discard dans /etc/fstab

The main benefit of continuous TRIM is speed; an SSD can perform more efficient garbage collection.
However, results vary and particularly earlier SSD generations may also show just the opposite effect.